BIOGRAPHIE

moi
À propos de moi

Titulaire du C.A.P. Photographie depuis 1999, je prendrais rapidement comme terrain de jeu la rue. Mon apprentissage ce fera sur le terrain en photographiant les scènes quotidiennes urbaines, aimant particulièrement photographier les rues abîmées, les commerces fermés, et ces moments prit "sur le vif". Dès le début des années 2010 je suivrais des graffeurs en pleine émergence du "street art" et formerais un immense catalogue des œuvres peintes à Avignon et ses alentours. Un passage comme bénévole dans la salle de concerts Akwaba dans le Vaucluse pendant 4 ans m'amènera à me spécialiser également comme photographe de concerts.

Puis un changement de vie radical en 2015 me fait arrêter la photographie, arrêter les expositions. Deux ans plus tard, je découvre le voyage à vélo qui me redonne instantanément l'amour de la photographie, le plaisir de l'observation, et je commencerais à travailler plusieurs séries photographiques sur les routes, les paysages, la ruralité, tout en gardant mon "œil" de photographe urbaine.

Je travaille autant en argentique qu'en numérique, avec une préférence pour l'argentique. En effet, lors de mes études en photographie, je faisais partie de la dernière promotion 100% argentique, le numérique entrant plus tard dans ma vie en 2007. En 2011 je me sépare du gros réflexe pour m'équiper avec les nouveaux "compact expert" qui commencent tout juste leur commercialisation. Je ne quitterais plus la marque Fujfilm, en commençant avec le X10 puis passera au X20. Aujourd'hui, je photographie avec le Fujifilm XT-20.

En argentique, ma grande collection de vieux appareils me permettent de varier le matériel en fonctions de mes envies.  Du plus simple au plus complexe, du grand format au 35 mm, du sténopé en bois à l'appareil en plastique de Lomography, de la chambre à l'appareil familial, je m'amuse à changer ma monture, shootant même parfois avec un jetable.

En 2011, pendant le Festival d'Avignon, je suis les street artists pendant leurs installations et participerais avec des petits noeuds tricotés que je sèmerais partout dans la ville les accrochant aux gouttières. S'en suivra la création du collectif "le Gang de la Wool" réunissant des amoureuses du tricot et se spécialisant dans le yarnbombing, ou "graffitricot", soit l'art de faire du graffiti avec du tricot. Le collectif fera de nombreuses installations pour des festivals ou des expositions en recouvrant arbres et mobiliers urbains de pièces en laine.

Hors du collectif, je commencerais un travail sur des hyperboles au crochet dès 2013 et ma participation à une exposition entrainant des artistes en résidence dans des entreprises. Je m'amuserais à créer tout un univers aquatique mêlant des coraux au crochet et des méduses en laine et prothèses mammaires. Depuis, je développe ces hyperboles, de la plus grande à la plus petite, les assimilant à des cerveaux : un travail très personnel où se matérialise mon intense activité cérébrale dont les milliards de pensées sont en "arborescence". Chaque maille, chaque rang, représentent cette fameuse intensité.

En 2018, je me passionne pour l'Histoire du cacao. Cette petite fève m'entrainera dans la découverte d'artisans fabricants eux-mêmes leur propre chocolat. Ma décision d'ouvrir une "cave à chocolat", une sorte d'épicerie fine spécialisée dans le chocolat "Bean To bar", me permet de partager cette passion et de faire découvrir des tablettes aux saveurs uniques, haut de gamme, venant d'artisans du monde entier.

Ancienne membre du collectif A.C.A. (Atelier Coopératif Artistique) à Avignon.

Fondatrice du collectif le Gang de la Wool.

Différentes expositions entre 2005 et 2015 (galerie photographique Fabrice Sabre Avignon, galerie Angel Art Carpentras, Palais des papes pour "Alterarosa", ancienne galerie municipale à Apt, salle de concerts Akwaba, différents centres culturels, hôtels, restaurants)

Merci pour votre envoi !